RDV : 01 83 75 39 99 / SOS main : 01 30 69 45 13

Questions fréquentes

  • Le syndrome du canal carpien
  • Le tabac
  • Existe t’il des solutions a mon arthrose du poignet, de la main, ou des doigts
  • Faut il explorer au bloc chirurgical toutes les plaies de la main ?
  • Le panaris
  • Le risque infectieux
  • Les Prothèses
  • Maladie de Dupuytren
  • Fracture du scaphoïde
  • Rhizarthrose
  • L’algodystrophie

Le syndrome du canal carpien

  • est ce une maladie professionnelle ? :

Le syndrome du canal carpien est rarement d’origine professionnelle, les facteurs prépondérants sont hormonaux et anatomiques (ligament annulaire trop « serré »).

  • L’electromyogramme est-il nécessaire ? :

OUI, il permet d’évaluer la gravité de la compression nerveuse et ses conséquences sur les fibres sensitives et motrices du nerf.

Le tabac

  • Le tabac est t’il délétère pour mon opération ?:

OUI, le tabac est source d’un nombre important de complications. Il augmente surtout les risques. Il est reconnu que le tabac diminue les chances de consolidation osseuse, diminue la récupération nerveuse, augmente les risques infectieux et les complications sur les cicatrices. Le tabac peut faire échouer une revascularisation ou une réimplantation.

Existe t’il des solutions a mon arthrose du poignet, de la main, ou des doigts

  • La chirurgie de la main a très largement progressé depuis 30 ans, et de nombreux moyens chirurgicaux existent afin de rendre une articulation arthrosique indolore.
  • Parmi les solutions possibles les prothèse et les arthrodèses (blocage d’une articulation) sont les plus connues. Seule une consultation avec un chirurgien de la main vous permettra de savoir quel moyen est le plus adapté a votre cas.
  • Le traitement chirurgical est à envisager après échec du traitement médical.

Faut il explorer au bloc chirurgical toutes les plaies de la main ?

  • Les plaies de la main sont très largement explorées au bloc opératoire. En effet, dès qu’une plaie franchit la peau le risque de lésions des éléments nobles (nerf,vaisseaux,tendons,articulations..) est majeur au niveau de la main.
  • L’exploration de la plaie permet de lever tous les doutes d’atteinte des éléments essentiels au bon fonctionnement de votre main.
  • Une lésion nerveuse ou tendineuse non diagnostiquée peut avoir des conséquences redoutables sur la fonction de votre main.
  • Enfin toute exploration de plaie est associée à un parage des lésions. Ce parage consiste a retirer les tissus potentiellement infectés et à éviter l’apparition d’une infection.

Le panaris

  • Il s’agit d’une infection des tissus cutanés et sous cutanés d’un doigt.
  • Doit on mettre un panaris sous antibiotiques?

sauf circonstances exceptionnelles liées au germe (morsures), ou a l’état de santé du patient, le traitement du panaris est exclusivement chirurgical. Il nécessite ensuite un suivi médical et infirmier.

  • Un panaris non traité peut évoluer rapidement vers des infections gravissimes des doigts ou de la main (phlegmons des gaines, arthrites).

Le risque infectieux

  • Ce risque est commun à tout geste chirurgical.
  • l’infection reste très rare en chirurgie de la main, de l’ordre de 1/1000.
  • Le risque dépend du « terrain » c’est à dire des pathologies associées du malade, du tabagisme, de l’age, du poids…
  • Dans la grande majorité des cas le germe en cause est un germe de la peau du patient et non un germe de l’hôpital. D’où l’importante du lavage antiseptique la veille d’une intervention.
  • De son coté l’équipe chirurgicale prend toutes les précautions pour éviter les infections et le chirurgien assure un suivi qui permet de dépister précocement les infections et de les prendre en charge rapidement.

Dr M.Vercoutère