RDV : 01 83 75 39 99 / SOS main : 01 30 69 45 13

Kyste synovial du poignet

Pathologie banale du poignet, survenant plus souvent chez l’adulte jeune. Ils sont de volume variable et parfois associés à des douleurs du poignet.

Présentation

Les kystes se présentent sous la forme de boules sous la peau, plus ou moins fermes, le plus souvent indolores. Il n’y a pas de rougeur. Ils sont le plus souvent situés au dos du poignet mais parfois en dedans, dans la « gouttière du pouls ». Ils apparaissent de manière brutale, sans cause particulière ni facteur favorisant.

Origine

Ce sont des kystes synoviaux. Ils sont remplis du liquide que l’on trouve habituellement dans les articulations (et qu’on appelle parfois la synovie). Au niveau du poignet, ces kystes sont rarement reliés à l’articulation, ils sont liés à un dysfonctionnement des cellules qui produisent le liquide synovial entraînant une production de liquide à l’extérieur de l’articulation. Lorsque ce liquide est en quantité suffisante, un kyste apparaît.

Evolution

Le volume des kystes synoviaux est variable dans le temps. Beaucoup de kystes disparaissent spontanément. C’est pourquoi votre chirurgien ne vous proposera jamais de l’enlever avant de lui avoir laissé la possibilité de disparaître de lui-même. Des douleurs sont parfois associées au kyste. Elles sont le plus souvent liées à l’apparition ou à l’augmentation de taille du kyste. Il est important de rechercher une cause autre, telle qu’une tendinite ou un problème ligamentaire dans l’articulation du poignet, mais cette recherche est souvent négative.

Examens complémentaires

Le diagnostic de kyste synovial du poignet est clinique. Néanmoins votre Chirurgien peut vous demander des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic, notamment l’origine du kyste, et rechercher une cause aux douleurs associées. La radiographie permet de rechercher un problème articulaire, mais ne verra pas le kyste. L’échographie ou l’IRM confirmeront le diagnostic de kyste synovial tout en précisant l’articulation d’où il provient, et trouvera éventuellement une tendinite associée.

Traitement

Les kystes du poignet sont bénins, avec une possibilité de disparition spontanée. Le traitement principal est donc de ne rien faire au moins pendant 6 mois pour attendre la disparition spontanée du kyste.

Si le kyste est volumineux, une ponction suivi d’une infiltration de corticoïdes permet de diminuer sa taille, voire de le faire disparaître (1 fois sur 2). C’est souvent très efficace sur les kystes douloureux. Sur un kyste de faible volume, mais douloureux, une infiltration de l’articulation du poignet permet souvent de faire céder les douleurs.

Si le kyste persiste plus de six mois et reste gênant (douleurs, gêne esthétique), l’ablation chirurgicale est possible. Il faut savoir que cette intervention laisse des douleurs du poignet pendant quelques semaines, et qu’il existe un risque de récidive d’au moins 5%. Il s’agit donc d’une intervention satisfaisante, mais qui n’est pas totalement anodine. L’intervention chirurgicale peut se réaliser de manière classique, dite à ciel ouvert, qui permet d’enlever l’enveloppe du kyste et sa zone d’insertion sur l’articulation du poignet. L’autre technique, arthroscopique, permet de réduire la cicatrice visible, mais le kyste est ouvert dans la cavité articulaire par en dedans, ce qui fait que l’enveloppe du kyste reste. La récidive est légèrement plus élevée par cette technique.

Dr F.Wallach