RDV : 01 83 75 39 99 / SOS main : 01 30 69 45 13

Fracture du poignet

Nous avons depuis longtemps pris le parti de traiter les fractures de l’extrémité distale du radius par plaque vissée verrouillée antérieure.
En effet cette technique par rapport à la technique classique de traitement par broches permet une rééducation plus précoce. Elle évite les cal vicieux avec déplacements secondaires qui peuvent se voir parfois avec les autres techniques, notamment chez les personnes âgées qui présentent un os de mauvaise qualité.

Les suites opératoires

  • L intervention se déroule sous anesthèsie loco régionale du bras, une incision est réalisée à la face antérieure du poignet où le chirurgien répare la fracture à l’aide d’une plaque verrouillée puis  une attelle plâtrée est mise en place. La cicatrice mesure en général entre 5 et 8 cm.

 

fracture-poignet-radius-plaque-radio-profilfracture-poignet-radius-plaque-radio-face

 

 

  • Le patient reste hospitalisé une nuit pour limiter les douleurs post opératoires. A la sortie, le pansement est à réaliser toutes les 48H pendant 15 jours. Une orthèse  sur mesure est prescrite dès que l’œdème diminue. La mobilisation de tous les doigts est conseillée immédiatement.

 

 

  • L’attelle est conservée pendant 3 semaines en permanence puis 3 semaines la nuit ( la durée d’immobilisation sera variable selon la qualité de l’os et la solidité initiale de l’ostéosynthèse pouvant aller de la mobilisation immédiate à 3 semaines d’immobilisation ). Une radiographie de contrôle est prescrite pour les consultations  des  7ème, 21ème  et 45ème  jours.
  • La kinésithérapie est débutée dès la 3ème semaine au rythme de 3 à 5 fois par semaine.

 

  • La récupération se fait habituellement en 3 mois mais la reprise du travail peut être envisagée dès la 6ème semaine en fonction des activités professionnelles.
  • Il est souhaitable de prévoir l’ablation de la plaque au cours d‘une nouvelle intervention  un an après la survenue de l’accident, ce nouveau geste chirurgical est bien sûr envisagé en fonction de l’âge et/ou de la gène éventuelle ressentie par le patient.

 

Dr M.Vercoutère