RDV : 01 83 75 39 99 / SOS main : 01 30 69 45 13

Compression du nerf ulnaire au coude

Certaines images de cette page peuvent choquer un public sensible et ne doivent pas être montrées à des enfants.
 

Il s’agit d’un syndrome canalaire au même titre que la compression du nerf médian au canal carpien. Le nerf ulnaire est appelé également nerf cubital.

Quels symptômes ?

On distingue les symptômes liés à la compression du nerf réversible des signes de destruction nerveuse parfois irréversibles.
Les signes de compression sont les fourmillements  présents dans les 4ème  et 5ème doigts de la main. Ils prédominent la nuit mais peuvent être permanents. Ils sont aggravés par la flexion du coude.
Les signes de lésions nerveuses associent perte de sensibilité des 4ème et 5ème doigts et perte de force de la main. Lorsque le nerf ne fonctionne plus les muscles “fondent” et un trou apparaît dans la main (amyotrophie) , parfois les doigts se rétractent et une griffe apparaît.

Quels examens ?

Les radiographies du coude recherchent les séquelles de fractures du coude. L’électromyogramme confirme le diagnostic, et évalue la gravité de l’atteinte.

Quels traitements ?

Dans les formes modérées essentiellement nocturnes, un traitement médical peut être proposé. Il consiste en la réalisation d’une attelle faite sur mesure en extension du vue operatoire du nerf cubital au coude lors d'une neurolysecoude (45°).

Sinon, le traitement est chirurgical. Il est réalisé en unité de chirurgie ambulatoire et sous anesthésie loco-régionale. Il consiste à liberer le nerf  (neurolyse). On y associe dans certains cas une transposition antérieure du nerf.

Suites opératoires

La disparition des fourmillements peut être immédiate ou retardée pour les atteintes sévères.

La récupération de la sensibilité et de la force pourra prendre une année. Elle nécessite l’attente de la repousse nerveuse qui est de 1 millimètre par jour.

Les douleurs du coude post opératoires peuvent durer un an (brulures, sensation de blocage).

Dr R. Chassat